Ép. 133 : La dictée à l’adulte (de la maternelle au lycée ?)

Pourquoi écrire des textes sous la dictée des élèves ? C’est ce qu’on appelle la dictée à l’adulte. Les enseignant·es de maternelle connaissent bien cette pratique de production d’écrit. Mais pourquoi ne pas l’utiliser, même une fois que les élèves savent écrire ?

C’est une réelle démarche d’apprentissage qui permet aux élèves qui n’écrivent pas encore de manière autonome de pouvoir produire des écrits. Bien menée, cette pratique permet de découvrir les fonctions de l’écrit (à quoi sert l’écrit, pourquoi on écrit, etc) et également de découvrir « ce qu’il se passe dans la tête » quand on écrit. C’est l’occasion pour l’enseignant de verbaliser ce qu’il fait.

Mais, même si elle est assignée à la maternelle et au début du cycle 2, cette pratique gagnerait à continuer d’exister même avec de grands apprenants. En effet, elle permet d’alléger la charge cognitive pour se focaliser sur certains points, de mettre en avant des procédures mentales et de les expliciter (et les modéliser), de comprendre les procédures des élèves.

Toute situation d’enseignement de production de textes, d’énoncés, peut être sujet à la dictée à l’adulte, quelque soit le niveau et dans toutes les disciplines.

Vous voulez apprendre à vos élèves à écrire un compte rendu, à faire une dissertation, formuler des réponses, développer un calcul, … essayez la dictée à l’adulte. Vous devenez alors le scripteur et l’élève peut se concentrer sur la démarche. Vous pouvez guider le raisonnement et identifier ( ou révéler) des petits points d’arbitrage ou de questionnement que les élèves n’avaient pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *