Dans cet épisode 52, je vous parle des croyances limitantes des enseignants.

L’idée, c’est de prendre conscience que tout ce que nous faisons n’est pas forcément choisi ou remis en cause, et que parmi ces choses que nous faisons parfois par automatisme, par habitude, etc, il y en a qui sont dues à des idées qui nous bloquent et nous empêchent de nous développer. Ce sont des croyances limitantes.

Quand on identifie nos croyances, on peut les questionner, les identifier et déterminer si ce sont des croyances qui nous sont bénéfiques, ou si au contraire ces croyances nous bloquent, si elles constituent des freins pour l’atteinte de nos objectifs personnels, professionnels et donc par ricochet sur la réussite de nos élèves. 

Alors, d’abord, qu’est-ce qu’une croyance ?

En fait, c’est notre processus mental quand on croit que quelque chose est vrai. En philosophie ou en didactique, cela s’apparente à ce qu’on appelle la doxa. Ce sont des opinions, des idées reçues sans discussion, sans remise en cause, elles nous apparaissent comme évidentes mais elles ne sont pas forcément objectives. En classe, ça peut se traduire dans certaines pratiques, qu’on fait parce que ça se fait et qu’on pense que tout le monde le fait. Et on constate qu’il y a des choses qu’on s’impose, ou qu’on culpabilise de ne pas réussir à faire… alors qu’il pourrait en être autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *